Notre objectif: 100% d’emballage recyclé

Pensez aux déchets d’emballages. Les associez-vous avec une seule image positive? Vous voyez sans doute une montagne de déchets sales. Et pourtant les emballages ne sont pas des déchets. Nous devons encore beaucoup apprendre pour les considérer comme une matière première précieuse. Et ils le sont – lorsqu’ils sont recyclés. Et c’est justement là que réside le problème. 
Le rapport Ellen MacArthur «The new plastic economy»1 explique qu’au niveau mondial, seuls 14% des emballages plastiques sont collectés et recyclés. Si on prend en compte les pertes lors du tri et du traitement, seuls 5% des plastiques recyclés sont revalorisés et ce, pour une grande partie en produits qui n’ont pas la même valeur que le produit d’origine et qui ne seront pas recyclables à leur tour. Sur les 78 millions de tonnes d’emballages plastiques produits en 2013, 14% ont été incinérés, 40% mis en décharge et 32% déversés dans l'environnement.

«Pour protéger notre environnement, il est urgent de prendre les mesures nécessaires dans le développement des emballages. Cela vaut également pour nous, pour Kneipp. C’est pourquoi nous nous sommes fixé des objectifs ciblés», explique Philipp Keil, directeur de la gestion des emballages chez Kneipp. 

100% bis 2023

La stratégie de durabilité Kneipp

Notre nouvelle stratégie de durabilité englobe de nombreux domaines différents liés aux emballages respectueux de l’environnement. Le thème du recyclage et des emballages joue un rôle important, qu’il s’agisse des emballages recyclables et des emballages recyclés.
D’ici 2023,nous souhaitons atteindre le taux de 100% dans les deux domaines: une recyclabilité complète et la production de tous les emballages à partir de plastique recyclé. 

Et ce n’est pas tout. Notre grand objectif est de ne plus utiliser d’emballages en plastique à partir de 2025. C’est la raison pour laquelle nous travaillons déjà sur de nouveaux matériaux alternatifs, notamment les emballages à partir de matières premières renouvelables.

Exemples d'emballages recyclés

Nos résultats à ce jour:

Avec notre nouvelle stratégie de durabilité, nous nous sommes fixé un fil conducteur pour les années à venir. Le thème du recyclage nous occupe toutefois depuis plus longtemps. Nous collectons notamment les déchets générés pendant la production et, lorsque c’est possible (et ça l’est dans pour la plus grande partie des déchets), les faisons recycler par des entreprises d’élimination autorisées et certifiées.
Et il existe déjà, dans le cas des emballages de nos produits, quelques exemples intéressants prouvant comment des «déchets» ont permis de créer quelque chose de nouveau.

Exclusivité
web
Concentré pour le bain Goodbye Stress

Concentré pour le bain Goodbye Stress

100 ml
8,90 CHF
In den Warenkorb

Nous utilisons des étiquettes recyclées

Nous les avons testées sur le concentré pour le bain Goodbye Stress et elles figureront petit à petit sur toute notre palette de produits: les étiquettes recyclées.
Le matériau est composé pour moitié de déchets post-consommation et pour moitié de déchets post-industriels. Jamais entendu?
Pour les termes techniques, nous avons notre expert en emballages. Philipp explique: «Les déchets post-consommation concernent principalement les déchets d’emballages produits par nous, les consommateurs, que nous collectons dans les sacs jaunes. Les déchets post-industriels sont quant à eux issus de la fabrication d’autres produits. Par exemple les copeaux de plastique qui proviennent de l’usinage d’objets en plastique.»

Du plastique recyclé pour nos douches actives

Nos douches actives sont elles aussi un bon exemple de l’utilisation de plastiques recyclés. Les bouteilles sont fabriquées en rPET, donc en plastique recyclé, et sont elles-mêmes recyclables à 100%. Nous travaillons actuellement à fabriquer le couvercle à partir de plastique usagé – c’est encore un point (faible) sur notre liste de tâches.

Le recyclage du papier support pour étiquettes

Dans le cas de certaines mesures pour plus de durabilité, l’utilité est manifeste. Et il existe d’autres projets de durabilité qui semblent plutôt accessoires. Le recyclage du papier support pour étiquettes en fait sans doute partie. Mais lorsqu’on pense que tous les grands emballages que nous livrons au commerce sont dotés d’une étiquette, il est aisé de s’imaginer combien de papier à étiquettes nous utilisons. C’est pourquoi notre papier support pour étiquettes «usagé» retourne chez le fabricant chez qui il est recyclé et utilisé pour fabriquer du nouveau papier. 

Au sujet de: Philipp Keil

Philipp Keil est Head of Packaging Materials Management chez Kneipp. Il n’a donc pas le temps de s’ennuyer. Les développements ne s’arrêtent jamais dans le domaine des emballages durables – et c’est très bien ainsi.

Philipp et son équipe se trouvent confrontés à de nouvelles problématiques: quels types de plastique usagé pouvons-nous recycler? Quels plastiques recyclés conviennent-ils pour nos emballages et lesquels sont compatibles avec la situation juridique? En effet, les emballages recyclés doivent eux aussi protéger suffisamment nos produits et répondre à nos exigences de qualité.

Philipp Keil sur LinkedIn

Ceci pourrait également vous intéresser:

Emballage durable : du Paper Blend au papier d'herbe en passant par le liège.

Nos emballages "renouvelables"

Non au plastique dans les océans! Nous recyclons le plastique issu des océans

Informations sur notre projet "Ocean Waste"
© Daniel Peter Photography

Collecte sauvage contrôlée et culture durable de l'arnica

Comment nous gagnons notre arnica

Économie, écologie et social : la durabilité c'est bien plus que d'éteindre les...

Durabilité chez Kneipp